Auto. script execution

Lancement de l'observatoire international du prêt d'honneur en Afrique par l'AFD,

Bondy Innovation et Initiative France


Le 23 mai 2019 l’AFD a lancé en coopération avec deux autres partenaires Bondy Initiative et Initiative France la création d’un observatoire international du prêt d’honneur en Afrique. Cette initiative a pour vocation de promouvoir et intégrer le prêt d’honneur en tant que technique de financement pour les entrepreneurs africains. 


Pour ce faire, l’observatoire se donne pour missions de collecter les expériences de prêt d’honneur réalisées en Afrique depuis dix ans pour ensuite analyser ces réalisations et enfin remettre une étude visant à proposer des règles et des standards de mise en œuvre de ces prêts.

La volonté de mettre en place un prêt sans frais, sans intérêts et sans sûretés  est née de l’idée  que les outils de financement classiques ne répondent pas à tous les besoins de financements des TPE et PME africaines. Dans ce contexte, ce prêt basé sur l’honneur de l'emprunteur, qui s'engage à rembourser individuellement les sommes empruntées, offre des avantages financiers multiples et variés pour l’entrepreneur. Il permet d’aider les jeunes ou petites entreprises ou les entreprises innovantes de bénéficier d’un accompagnement financier tant dans le lancement que dans la consolidation de leur activité. Tout en renforçant les fonds propres et la trésorerie des entreprises, le prêt d’honneur invite les primo entrepreneurs à une discipline financière. Le prêt d’honneur agit en complément d’autres sources de financement (subventions, levées de fonds, prêt bancaire classique)  présentant ainsi un effet de levier en faveur de la diversification des financements de l'entrepreneur.

Pour que les effets du prêt d’honneur puissent pleinement se déployer, les différents acteurs et intervenants envisagent la réunion de plusieurs conditions. Les entrepreneurs en phase post création doivent  pouvoir bénéficier d’un accompagnement technique efficace. L’attribution du prêt doit être basée sur différents critères incluant l’analyse globale de la pertinence du projet entrepreneurial. Les porteurs de projet doivent s’entourer de partenaires locaux familiers du dispositif et également bénéficier de formations pour comprendre l’utilité et la nature de leur implication.

En définitive, le lancement de l’observatoire obéit à une logique simple et innovante qui est celle de la démocratisation de cet outil de capitalisation pour favoriser le financement des primo entrepreneurs africains.


0
3 / 52

Aucun commentaire
chooser_blocks
Chargement...
Do4Change by Gabriel RABHI (c) 2015-2017