Auto. script execution
Compagnonnage consulaire CPCCAF 2015/2017

PROJETS CPCCAF


compagnonnageappuiformationmanagement
Présentation, raison d'être


Albert Yuma-Mulimbi, Président de la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones (CPCCAF) et Jean-Pierre Marcelli, Directeur Afrique de l’Agence Française de Développement (AFD), ont signé le lundi 16 février 2015 une convention de partenariat pluriannuel portant sur un projet de compagnonnage consulaire pour le développement économique dans six pays d’Afrique subsaharienne. 

D’un montant global de 2,4 millions d’euros et d’une durée de trois années, ce projet permettra à sept chambres consulaires africaines membres du réseau de favoriser le développement des TPE/PME de six pays d’Afrique sub-saharienne. 

 



Le projet de compagnonnage consulaire, est une technique d’appui entre deux chambres consulaires, un mentor et un « mentoré », qui constituent un binôme, pour l’ensemble de la durée du projet. Les ressources et savoir-faire combinés de la chambre mentorée et de la chambre mentor sont mis en synergie pour l'atteinte des objectifs.

Les binômes ainsi constitués sont la CMA de Vendée et la CCIMA du Cameroun, la CA de l'Ariège et la CAPEF du Cameroun, la CCI de Bordeaux et la CCI de Côte d’Ivoire, la CCI Paris Ile-de-France, la CCI de Rouen et la CCI du Togo, la CMA du Rhône et la CCIA de Guinée, la CCI de Marseille-Provence et la CCIA de Mauritanie, la CMA Loire-Atlantique, la CCI Nantes Saint-Nazaire et la CCIAM de Pointe-Noire (RC),

Le projet vise à renforcer les organisations intermédiaires représentatives du secteur privé en renforçant leur offre de services à destination des  TPE/PME. Cet objectif s’inscrit plus largement dans les politiques de ces pays visant à soutenir le développement économique inclusif et la lutte contre la pauvreté. 

Ce projet innovant repose sur un triptyque d’accompagnement sur le terrain et à distance, d’innovation et de formation. Il s’articule en trois composantes principales : services en matière d’appui aux TPE-PME ; en matière d’offre de formation aux acteurs économiques ; et en matière de renforcement de leurs modes organisationnels (3). 

Le Président Albert Yuma-Mulimbi, lors de la cérémonie de signature, s'est déclaré très heureux de cette signature qui allait permettre "aux organisations intermédiaires représentatives du secteur privé de renforcer leur offre de service pour les TPE/PME africaines au service d'une croissance qui devait être nécessairement inclusive pour affronter les défis humains et sociaux de l'Afrique."

Le vice-président en charge des CCI françaises, Christian Hérail, s’est félicité de l’aboutissement de ce projet "qui contribuera à favoriser les échanges économiques entre entreprises francophones."

Patrice Beitz,  pour la CCI Paris Ile-de-France et au nom du 1er vice-président trésorier de la CPCCAF, Pierre-Antoine Gailly, a fait part de la reconnaissance que constituait cet engagement de l'AFD à l'égard des corps intermédiaires consulaire et la satisfaction de la CCI Paris Ile-de-France d'avoir toujours soutenu la CPCCAF.

Jean-Pierre Marcelli, directeur Afrique de l'AFD, s'est pour sa part réjoui de l'aboutissement de ce partenariat, qui donnait aux chambres consulaires l'opportunité de renforcer leurs compétences pour devenir des acteurs majeurs du développement local. Il a insisté sur la nécessité d'aboutir à des résultats concrets en termes de croissance et d'emplois qui constitueraient autant d'arguments pour renforcer ultérieurement ce partenariat.

 

 Au terme des trois années de mise en œuvre du projet de Compagnonnage consulaire des résultats tangibles ont été obtenus. 





En outre, les projets pilotes du projet de compagnonnage consulaire



Projet pilote de la CAPEF du Cameroun : mise en place d’une unité de formation à l’embouche bovine (engraissement) à l’Ecole pratique d’agriculture de Binguela (EPAB)

Aménagement d’un atelier d’engraissement ; mise sur pied d’un parcours fourrager de 6 ha ; acquisition des équipements d’engraissement (tricycle, bascule, hachoir), achat des 21 bovins. Elaboration d’une fiche technique et de supports de cours (gestion sanitaire, nutrition, engraissement, vente…). Au total, 86 stagiaires ont suivi la formation permise par le projet, dont 6 formateurs. A la fin de la formation, 80 apprenants ont été accompagnés à l’installation et 80 business plans réalisés.

Article : Agriculture et élevage:Binguela séduit ses hôtes

Compétences acquises à l'issu de la formation

Mise en quarantaine des bovins

Reconnaître les ressources fourragères des animaux

Utilisation d'excel pour la formulation des rations alimetaires

Fabriquer l'ensilage

Fabrication des blocs à lécher

Mettre sur pied et entretenir un parcours fourrager

Elaborer un compte d'exploitation

Conduire son élevage au quotidien


Projet pilote 1 de la CCIMA du Cameroun : mise en place d’une base de données des entreprises

Avec la CCI Burkina Faso augmentée d’un outil de cartographie économique avec la CCI Marseille Provence): récupération des données, filtrage, actualisation, installation des équipements informatiques, formation du personnel à l’outil de cartographie économique… A ce jour la base de données est effective et comporte les données de 107 894 entreprises sur les 10 régions du Cameroun. Avant filtrage, 350 000 données avaient été récoltées auprès des huit partenaires institutionnels (DG impôts, douanes, CNPS, institut national des statistiques, Ministères du Commerce, des mines, des PME…). Le nombre d’entreprises est appelé à augmenter. La base de données représente un atout en termes de visibilité et de potentialités pour les partenariats et l’investissement.



Projet pilote 2 de la CCIMA du Cameroun : Programme de Renforcement des Systèmes d’Informations (PRSI)

 Avec l’appui de la CCI Paris Ile de France, mise en place d’un dispositif d’information électronique du Centre d’information et de documentation (CIDE) : rénovation de la bibliothèque électronique, du dispositif de veille, du bouquet de base de données, formation à l’usage et à la maintenance. 

Vidéo :  IMPACT 2 AFRIQUE/ PARTENARIAT CCIMA- CPCCAF POUR UN C.I.D.E PLUS DYNAMIQUE



Projet pilote de la CCIAM de Pointe-Noire (Congo) : le « parcours de l’entrepreneur »

 Une formation de 20 jours étalée sur 6 mois qui a réuni 32 chefs d’entreprise (3 promotions) dont 21 ont été labellisés.

 Pour un meilleur suivi des apprenants et leur appropriation optimale des enseignements, les formations ont été animées avec une pratique pédagogique opérationnelle mixant apports théoriques et mises en pratique, l’objectif étant de permettre une application rapide en entreprise au retour de la formation.

 Après cette phase pilote, le Parcours de l’Entrepreneur sera intégré dans les actions régaliennes de la CCIAM de Pointe-Noire, en tant que service d’appui ayant pour but de favoriser le développement des TPE/PME/PMI de Pointe-Noire. 

Promotion 1

Promotion 2

Promotion 3

Promotion 2017

Projet pilote de la CCI de Côte d’Ivoire : création du « TPE2020 »

Un outil d’accompagnement des entreprises (plus de 100 000 entreprises, majoritairement dans l’informel) au moyen des données financières collectées auprès de 25-50 CGA de Côte d’Ivoire et en coopération avec l’opérateur MTN qui a développé une application open source (Odoo), aujourd’hui fonctionnelle. Le projet TPE 2020 permettra de produire des données de l’observatoire (fiches sectorielles), rapports d’analyse de gestion pour les membres, ainsi qu’un accompagnement des TPE présentant un potentiel de croissance. 



Le projet pilote de la CCIA de Guinée : mise en place d’un observatoire des entreprises (fichier des entreprises)

Avec l’expertise de la CCI Burkina Faso. Une immersion à Ouagadougou en novembre 2017 a permis de former les deux personnes responsables de l’observatoire. Des missions de la CCI Burkina Faso ont permis de récolter les données actualisées de 54 000 entreprises en compilant ses données avec la Direction Nationale des Impôts ainsi que la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale (CNSS). Aujourd’hui la base de données est active pour plus de 40 000 depuis la dernière mission de la CCI Burkina Faso en février 2018, qui a permis de poursuivre le travail sur les données et d’installer les logiciels dédiés. L’observatoire est utilisé au moyen de logiciels mis en place avec l’appui de la CCI Burkina Faso et sur investissements de la CCIA Guinée.



Le projet pilote de la CCIA de Mauritanie : mise en place d’un fichier d’entreprises

 Actualisé et amélioré par un module de cartographie, pour renforcer le dispositif d’information stratégique et d’aide à la décision de la CCIA de Mauritanie.




Contact : Gaëlle CHAMBARD  gchambard@cci-paris-idf.fr ou cpccaf@cci-paris-idf.fr

Forum
44jeudi 16 novembre 2017 12:45
0
14jeudi 16 novembre 2017 12:45
0
Membres
Elément(s) associé(s)
Filtre
Téléchargement : vendredi 15 mars 2019 16:40
187 ko
.pdf

Téléchargement : vendredi 15 mars 2019 16:40
322 ko
.pdf

Téléchargement : vendredi 15 mars 2019 16:40
98 ko
.pdf

Téléchargement : vendredi 15 mars 2019 16:40
167 ko
.pdf

Téléchargement : vendredi 15 mars 2019 16:40
123 ko
.pdf

Téléchargement : vendredi 15 mars 2019 16:40
173 ko
.pdf

Téléchargement : vendredi 15 mars 2019 16:40
128 ko
.pdf

France (PAGE WEB)

France (PAGE WEB)

France (PAGE WEB)
1

France (PAGE WEB)

France (PAGE WEB)

France (PAGE WEB)

France (PAGE WEB)

Côte d'Ivoire (PAGE WEB)

Cameroun (PAGE WEB)

Cameroun (PAGE WEB)

Guinée (PAGE WEB)

Congo (PAGE WEB)

Mauritanie (PAGE WEB)

Togo (PAGE WEB)

Actualité du réseau (PAGE WEB)

Actualité du réseau (PAGE WEB)

Actualité du réseau (PAGE WEB)

Actualité du réseau (PAGE WEB)
1


0,100,0,0,0
1
6
18 / 477

Aucun commentaire
chooser_blocks
Chargement...
Do4Change by Gabriel RABHI (c) 2015-2017